J 58 à J 61 – Route de la Soie – 2

Mercredi 1er août de Yongchang à Zhangye

Après une matinée de repos et un tour au marché local, nous prenons la route en début d’après-midi pour une courte étape de moins de 200 km.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au marché, très coloré, nous trouvons les produits frais dont nous avons besoin et nous avons toujours autant de succès avec les chinois. Alain sympathise avec un policier. Un des photographes qui était au camping hier soir pendant la réception, nous suit et nous photographie sans cesse. Il m’a même photographiée un peu plus tôt alors que je détendais du linge !?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’après-midi, nous reprenons la route, G30 vers l’ouest. Nous y trouvons quelques kilomètres plus loin, des vestiges de la Grande Muraille, bien différents de ceux que nous avons visités. Ceux-ci sont restés en l’état. Nous voyons dans la plaine plus où moins large du corridor de la Soie, des champs recouverts de panneaux solaires ou d’éoliennes.

Nous arrivons au camping Beihaizi avant 17:00 Nous sommes parqués sur les aires de stationnement des chalets à louer. Le camping à la chinoise est très particulier. Les chinois qui possèdent un camping-car, ne couchent pas dedans mais dans une chambre d’hôtel ou un chalet sur un camping. Ils n’y font pas la cuisine non plus car n’ont pas le droit au gaz…

 

Jeudi 2 août  – de Zhangye à Jiuquan

Nous partons à 8:30 en quasi convoi du camping pour nous rendre en centre-ville de Zhangyue pour visiter le temple du plus grand Bouddha couché de Chine. Il s’agit d’une statue en bois peint de 34 mètres de longueur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous visions le musée qui est consacré et voyons une maquette qui explique la construction de la statue. Puis après avoir flâné dans le quartier, nous reprenons la route G30 pour un peu plus de 200 km. A la sortie de l’autoroute les organisateurs nous distribuent des nouveaux t-shirts arborant le logo de la banque postale chinoise. Nous arrivons au point de rendez-vous avant 14 heures et espérons déjeuner avant la rencontre qui est prévue à 14h30. Mais il n’en est rien. Aussitôt arrivés les organisateur chinois nous accaparent pour faire des photos, pour coller des nouveaux logos sur le véhicule. Encore un repas pris à la sauvette et nous partons pour une visite de la « Forêt de pierres ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous nous attendions à marcher dans une forêt où des pierres seraient disposées. En fait, nous entrons dans un centre commercial au-dessus duquel est installé un musée exposant des pierres et des pièces de bois. Certaines des pièces exposées sont à l’état brut, d’autres travaillées et sculptées. Etonnant d’originalité. Le cadre est splendide. Vingt-cinq salles d’exposition dans un écrin contemporain avec de la verdure. Inattendu en centre-ville.

La visite se poursuit par cette d’une réplique d’un palais royal. Il faut dire que le propriétaire de ce lieu est l’une des plus grosses fortunes de Chine. Puis nous reprenons nos véhicules, en convoi, escortés par la police, jusqu’au parc … pour découvrir la fontaine de vin et enfin nous repartons car nous sommes attendus pour une présentation de la ville, de la région et de leurs attraits touristiques. Le 1er adjoint au maire, un ami de Philippe, nous présente sa ville et sa région en large et en travers. Trois quarts d’heure de discours. Puis nous assistons à des danses folkloriques et deux interprétations d’instruments de musique typiques : la flûte et le violon chinois. Et re-photo de groupe. Il faut dire que les paparazzi de nous quittent plus depuis deux jours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, nous sommes invités à nous restaurer autour d’un buffet varié et bien garni.

Vendredi 3 août – de Jiuquan à Dunhuang

Ce matin vers 8:00, nous repartons en convoi escortés par la police pour sortie de Jiuquan. Nous nous dirigeons vers Jiayugan pour visiter sa Forteresse qui, au moyen-âge délimitait la frontière ouest de la Chine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Du haut des tours de la forteresse, on découvre le désert tout proche. De nombreuses cours composent l’édifice. Il y a même un théâtre qui permettait de divertir les soldats en garnison.

Puis nous reprenons l’autoroute G30, toujours vers l’Ouest, en direction de Dunhuang. Le paysage est monotone. Le sable, le sable, des dunes, des rochers, quelques champs d’éoliennes. Nous nous arrêtons dans l’après-midi faire une pause sur une aire de services. De toute façon, on ne peut s’arrêter nulle part ailleurs. Sous un auvent, nous achetons des baies de goji en sachets sous vide à moins de 8€ le kilo. Il faudrait être fou pour ne pas en profiter.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En approchant de Dunhuang, le ciel s’obscurcit et la pluie commence à tomber. Tant mieux, cela va rafraîchir l’atmosphère car il  y a 32° dehors.

Samedi 4 août – Dunhuang

Départ à 7:30, tous ensemble et en covoiturage pour la visite des grottes de Mogao. Nous laissons les véhicules sur un parking. Nous entrons dans le centre de recherche et assistons à deux projections de films. L’un explique l’histoire des grottes depuis leur origine. L’autre montre les grottes principales, les statues et  les fresques qu’elles contiennent.

Puis nous sortons pour prendre un autocar qui nous emmène en une vingtaine de minutes sur le site des grottes. Déjà, sur la route nous voyons des grottes creusées dans les falaises.

Nous retrouvons devant un mur tapissé d’escaliers, et coursives, de portes ouvertes ou fermées… Toutes les portes sont numérotées, il y en a plus de 400. C’est déroutant. Ce sont les guides qui ouvrent et fermes les portes des grottes au gré des visites. Une guide francophone nous entraîne dans la visite de plusieurs grottes où nous découvrons des statues et peintures rupestres datant d’avant JC ou d’autres du 2è ou 3è siècles après JC. Aucun éclairage, seulement les torches des guides, ou des visiteurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aucune photo n’est autorisée pour ne pas abîmer les peintures… Et la respiration des visiteurs ? La pluie s’est invitée depuis le début de la matinée et ne cesse de s’intensifier. Cela gâche un peu la visite.

Ce site chargé d’histoire, malgré tout, ne me laissera pas un souvenir inoubliable. Les films proposés au début de la visite étaient très intéressants. Mais la visite est décevante, à mon avis.

Cet après-midi, repos bien mérité !

3 commentaires sur « J 58 à J 61 – Route de la Soie – 2 »

  1. Bonjour à tous,

    Je suis surprise, depuis la journée 54 à 57 départ pour la route de la soie je n’ai plus aucune nouvelle.

    A bientôt Béatrice

    DANIELE DUBUC
    ENCADREMENT AVF MESNIL ESNARD

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s