J 38 à J 40 – Parc national du Terelj

Jeudi 12 juillet

Nous quittons Oulan-Bator après avoir fait un ravitaillement et déjeuné en ville. Pour une fois, la circulation dans la capitale est fluide. C’est encore jour de fête et le centre-ville n’est pas concerné par les festivités. De nombreux mongols laissent flotter le drapeau national à l’arrière de leur voiture.

La route à l’Est de la capitale qui nous emmène vers le parc national est assez chaotique et un peu encombrée de vacanciers sur le départ. Cela se devne au chargement sur le toit de leur voiture.

Lorsque nous quittons la route principale pour entrer dans le Parc national, le paysage change. Les collines en pentes douces auxquelles nous sommes habitués laissent place à des rochers ocre. A chaque virage, c’est différent. Nous arrivons à notre campement pour 2 jours (3 nuits) dont une nuit en yourte pour ceux qui le souhaitent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le soleil est revenu et cela semble bon. En descendant du camping-car un parfum d’herbes aromatiques nous parvient aux narines. Le site est superbe et le paysage grandiose !

Vendredi 13 juillet

Nous faisons aujourd’hui du co-voiturage avec Marc et Suzanne qui nous emmènent dans leur camping-car. Nous formons deux groupes. Chaque groupe est composé d’un 4×4 avec un guide et un accompagnateur et 5 camping-cars. Nous allons visiter le musée de Gengis Khan.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De loin, nous apercevons la statue monumentale de Gengis Khan sur son cheval. Il paraît que c’est la plus grande statue équestre au monde. Elle est édifiée au-dessus du musée qui lui est consacré et l’ensemble mesure quarante mètres de hauteur. Ce monument est érigé à l’endroit légendaire où le héros national aurait trouvé une cravache d’or, signe de prospérité et de bonne augure.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans le hall du musée, une  botte de neuf mètres de hauteur est installée. Sa forme typique permet de ne pas savoir dans quel sens se déplace celui qui la porte… puis nous commençons la visite du musée avec quelques personnages de cire qui gravitaient autour de Gengis Khan, son meilleur ami qui l’a trahi, ses quatre fils, lui-même et son épouse. De ses cinq filles, aucune trace.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis l’évolution de l’habitat nomade est représentée avec les différentes sortes de tentes (genre tipi) et de yourtes. La projection d’une vidéo explique la construction du musée et de la statue monumentale. Nous disposons d’un temps libre qui nous permet de monter au sommet, jusque dans la crinière du cheval de la statue et de flâner dans les boutiques.

Nous repartons ensuite pour déjeuner d’un panier repas dans la nature. Le vent étant assez fort et le sable tourbillonnant, nous prenons notre repas dans le camping-car de Marc et Suzanne.

L’après-midi est consacré à la visite d’une famille d’éleveurs nomades. Nous arrivons à la fin de la traite des chèvres. Elles s’échappent de l’enclos avec les moutons. Puis nous pénétrons dans la yourte familiale et nous asseyons pour goûter les produits laitiers de leur fabrication. La femme nous propose tout d’abord du lait de jument fermenté. Ayant goûté ce lait deux jours auparavant, je fais semblant de boire et passe la tasse à ma voisine. Puis nous goûtons un fromage au lait de vache pressé. Pas mal. Puis du yaourt de lait de vache. Un peu aigre, mais pas mauvais. Je n’en ferai pas une habitude. La fille des fermiers de deux ans environ, vient se resservir seule plusieurs fois du lait de jument fermenté.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous assistons enfin à la traite des juments qui a lieu toutes les deux heures. Pour que la jument se laisse traire, le fermier lui amène son poulain pour qu’il commence à téter, juste quelques gouttes, puis c’est la fermière qui trait la jument pendant que le fermier maintient le poulain contre sa mère. A chaque traite c’est environ un litre de lait qui est collecté par jument. Les poulains ne peuvent téter leur mère que la nuit, lorsqu’ils sont en liberté. Pendant la journée, ils sont attachés loin les uns des autres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le soir en rentrant, nous assistons à un spectacle de musique, de chant et de danse mongols, dans une grande yourte auprès de notre campement. Les artistes sont vêtus de costumes traditionnels. L’un des musiciens joue de la viole à tête de cheval. La musicienne exécute aussi un morceau de chant diphonique. Le chanteur interprète plusieurs chants traditionnels et une jeune contorsionniste réalise un numéro très gracieux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Samedi 14 juillet

Aujourd’hui nous avons « quartier libre ». J’en profite pour faire une escapade à une dizaine de kilomètres de là, avec Isabelle, Alain, Martine et Anne-Marie. Nous partons en fin de matinée pour déjeuner au Terelj Hôtel et spa *****. Nous nous régalons de plats typiquement italiens. Le directeur de l’établissement, Ludovico Morana, est sicilien, parle français et nous réserve le meilleur accueil.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons rendez-vous en début d’après-midi au spa pour nous faire masser. Après toutes ces journées de voyage, j’apprécie ce soin qui me détend et nous nous retrouvons une heure plus tard autour de la piscine couverte de l’hôtel. Le temps est beau et nous savourons ce moment de repos avant de reprendre la route demain.

Sur le chemin du retour, nous faisons un crochet pour photographier le rocher en forme de tortue. Malheureusement, à cette heure-ci le soleil est face à nous et ce n’est pas idéal pour le cliché. En revenant sur nos pas, j’aperçois de loin un autre rocher qui ressemble à un éléphant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un grand merci à Alain et Isabelle qui m’ont emmenée dans cette bulle de détente.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s