J 36 et J 37 – Fêtes du Nadaam à Oulan-Bator

Mardi 10 juillet

Partis à 6:00 en autocar, nous arrivons sur le lieu des courses de chevaux des Fêtes du Nadaam à 35 km de la capitale mongole. Le Nadaam est la fête nationale d’été. Elle est organisée à Oulan-Bator les 11 et 12 juillet et composée de « trois jeux virils » : la course de chevaux, préférée par les éleveurs, la lutte et le tir à l’arc. Un 4e jeu a été ajouté depuis 1998, les osselets.

Si nous avions assisté à des présélections de lutte dans un village quelques jours plus tôt, aujourd’hui nous allons voir la course de chevaux. Arrivés sur place vers 7:30, nous descendons du car sous la pluie et parcourons à pied un bon kilomètre à travers la steppe pour rejoindre des tribunes réservées aux touristes. Les chevaux sont montés par des enfants de 6 à 12 ans et passent devant nous un à un ou par petits groupes. Ils sont 435 inscrits pour cette course qui doit commencer à 8:00, puis 9:00, et toujours rien ne se passe jusqu’à 10:00. Avec la pluie qui redouble, nous sommes tous frigorifiés. J’ai eu la mauvaise idée de mettre une jupe et des sandales.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Certains baroudeurs sont partis prendre un café pour se réchauffer. En revenant, ils sont revêtus d’imperméables en plastique vert ou noir. Avec Odile et Yvan, je me rends sur un stand où quelques imperméables sont encore disponibles. J’y trouve même une paire de bottes en plastique. L’équipement complet pour l’équivalent de moins de 10 €. En revenant vers les tribunes nous admirons des cavaliers en tenue d’apparat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La course qui devait partir sous nos yeux, part finalement à plusieurs centaines de mètres de nous et nous ne pouvons distinguer les chevaux et leurs cavaliers, tant ils sont éloignés. Ils devaient parcourir 36 km et maintenant plus que 18 ! Devant tant d’incohérence et de temps passé pour rien sous une pluie battante, les frissons dans le dos aidant, je décide de retourner vers l’autocar pour être à l’abri.

Je parcours le chemin en sens inverse avec plusieurs baroudeurs, eux aussi découragés. Ceux qui sont restés sur place voient l’arrivée de la course vers 12:00, et mangent quelques beignets à la viande avant de rejoindre l’autocar.

Pendant ce temps-là, dans l’autocar, nous sommes réchauffés, au sec mais affamés. Quand le reste du groupe nous rejoint, eux sont rassasiés, mouillés et exhalent une odeur tenace de friture… Unur a rapporté quelques beignets à la viande, mais il n’y en pas assez pour tous… A nous de gérer, selon ses dires. Nous repartons vers Oulan-Bator et sommes à nouveau pris dans des embouteillages interminables. D’autant plus que la pluie provoque des inondations sur les chaussées et gêne la circulation. Finalement, Unur nous propose d’aller directement au magasin d’état Gobi Store qui commercialise des articles en cachemire. Ceux qui ne souhaitent pas y aller seront ensuite conduits à l’hôtel.

Je descends donc de l’autocar et pénètre dans le magasin, très beau, très chic. Il y a tellement de choses que l’on ne sait où regarder et quoi choisir. Cependant, les rayons ne semblent pas offrir l’ensemble de la gamme des produits. Quand la couleur me plait, il n’y a pas ma taille et inversement. De plus, les tailles sont fantaisistes. Pour composer un twin-set, j’ai dû prendre un pull M et un gilet XL ? Après plus d’une heure passée dans ce magasin, à faire des essayages et des achats, nous rentrons aussi à l’hôtel avec l’autocar revenu nous chercher.

Pour la plupart, nous regrettons que les activités de cette journée n’aient pas été annulées compte tenu de la météo. D’ailleurs, la ville a annulé d’emblée le défilé de costumes traditionnels qui devait avoir lieu dans l’après-midi. Lorsque nous arrivons au parking de l’hôtel, nous constatons qu’il est transformé en piscine, et je dois remettre mes bottes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pourvu que demain le temps s’améliore, sinon je ne suis pas sûre de participer aux sorties prévues en plein air.

Mercredi 11 juillet

Nous partons à pied de l’hôtel pour nous rendre sur la place Sühbaatar pour assister au défilé équestre devant le parlement. Nous arrivons peu avant 9:00. Les chevaux sont alignés devant le bâtiment et les cavaliers descendent l’escalier du parlement avant de chevaucher leur monture. La fanfare joue une marche militaire et les cavaliers partent sur la gauche du parlement, le contournent et reviennent pas la rue, côté droit avant de prendre la direction du stade pour la cérémonie d’ouverture.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour ce jour de fête nationale, de nombreux mongols ont revêtus leurs vêtements traditionnels. Nos guides aussi.

Puis nous nous rendons au stade pour la cérémonie d’ouverture de la Fête du Nadaam qui commence à 11:00. C’est le Président de la République de Mongolie qui déclare l’ouverture de la Fête. Et une flamme est allumée, telle la flamme olympique.

De nombreux tableaux sont présentés pendant deux heures. Ne nous manque que la traduction des explications diffusées par les haut-parleurs. Les ballets sont bien réglés, tous les numéros se succèdent sans arrêt. Dommage qu’une pluie fine se soit invitée à la fête. Le spectacle est somptueux.

A 13:00 le spectacle est terminé. Je sors de l’enceinte du stade avec quelques baroudeurs et nous décidons d’aller déjeuner en ville et de ne pas revenir l’après-midi voir les lutteurs. Nous en avons déjà vus dans un village en venant à Oulan-Bator.

Demain, nous reprenons la route vers le parc naturel du Terelj. Peut-être pas de connexion possible avant notre arrivée en Chine dans une petite semaine.

2 commentaires sur « J 36 et J 37 – Fêtes du Nadaam à Oulan-Bator »

  1. l aboutissement de l oeuvre humanitaire en Mongolie…..avec de belles émotions!!!!
    Ici en France une grande attente dimanche apmidi pour peut etre la coupe du monde….inchallah!!!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s