J 22 à J 24 de Ichim à Novossibirsk

Mardi 26 juin – de Ichim à Omsk

Ce matin dès 8:00, WhatsApp nous informe que la sortie du point d’étape n’est pas chose facile. Que certains équipages ont peu dormi à cause du stress… Nous, nous avons bien dormi. Pour ma part, avec des bouchons d’oreilles car la route 402 est très fréquentée.

Isabelle nous a proposé de partager un café/un thé avant de prendre la route. Deux autres équipages sont arrivés pour prendre de nos nouvelles. Tout va bien. Et autour du café/thé, nous refaisons le monde.

A 9:20 je prends le volant et nous voilà partis pour notre 22e journée. Le paysage commence à changer. Beaucoup de marécages, de forêts de bouleaux sans feuilles (brûlés ? morts ?), et de l’eau, des lacs, qui débordent… Nous sommes arrêtés pendant près d’une demi-heure par un feu intermittent pour des travaux. La route est bonne sur certains tronçons, et chaotique pour d’autres.

Et ce soir nous avançons encore nos montres d’une heure, soit 4 de plus qu’en France.

Mercredi 27 juin – de Omsk à Barabinsk

Après avoir traversé la ville d’Omsk par des rues à la voirie approximative, je retrouve la route nationale M51 toujours si droite et monotone mais, j’aime les paysages de la steppe avec ses grandes étendues vert tendre et ses forêts de bouleaux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Arrivés en début d’après-midi à Barabinsk, nous allons jusqu’en centre-ville pour visiter la gare ferroviaire qui est un nœud important sur la ligne du transsibérien. Nous y rencontrons deux autres équipages.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La gare est récente alors que la précédente datait de la fin du 19e siècle. Depuis la passerelle, nous découvrons les voies encombrées de trains de marchandises et sur le quai d’un train de voyageurs prêt à partir, des vendeuses de poissons fumés et de fourrures.

Sur le côté de la gare, une ancienne locomotive est exposée. Au moment de repartir, nous programmons le point GPS pour l’étape du soir. Garmin abandonne les baroudeurs. Heureusement, Snooper est là et nous amène tous à bon port.

Les porteuses d’eau

Nous devons remplir le réservoir d’eau. Où se situe le point d’eau sur ce grand parking pour poids-lourds ? Je pars en reconnaissance avec Myriam et Ljiljana, chacune avec un arrosoir. Nous trouvons un « pauvre robinet » adossé à une cabane en tôle ondulée et remplissons nos arrosoirs. Puis retournons à nos véhicules à une bonne centaine de mètres de là et rions bien ensemble de voir nos co-équipiers en train de nous photographier.

Après avoir versé le contenu de l’arrosoir dans le réservoir d’eau du véhicule, je réalise que j’ai une lessive à rincer. Je retourne donc chercher un arrosoir d’eau… après que l’orage soit passé. Toute seule, c’est beaucoup moins drôle !

Pendant le briefing-apéro, Lise et Sam lancent un jeu qui durera jusqu’au 12 juillet. A cette date, c’est eux qui organiseront l’apéro. Le jeu s’intitule « le gorille et la cacahuète » et consiste pour chacun des participants à tirer au sort un petit papier sur lequel est écrit le prénom d’un autre participant. Celui qui tire le papier est le gorille et celui dont le prénom figure sur le papier est la cacahuète. En théorie le gorille aime la cacahuète et en prend soin. Autrement dit, chacun doit avoir des attentions particulières pour « sa » cacahuète, sans le lui dire. Peut-être que la cacahuète remarquera quelque changement dans l’attitude de quelqu’un. Tous les prénoms étant mélangés, il y a des gorilles hommes avec des cacahuètes femmes et inversement mais aussi des gorilles hommes avec des cacahuètes hommes et des gorilles femmes avec des cacahuètes femmes. A suivre…

Pour le deuxième jour consécutif, nous avançons nos montres d’une heure, soit 5 de plus qu’en France. La prochaine fois, dans quatre jours…

Jeudi 28 juin – de Barabinsk à Novossibirsk

Partis à 8:30, Régis conduit sur la M51 (P 254) pendant que je rédige cet article. Aujourd’hui, la route est bonne dans l’ensemble.

Nous arrivons au point d’étape après déjeuner et prenons un taxi avec d’autres baroudeurs pour nous rendre à Novossibirsk afin de visiter le Musée Nicolas Roerich. Ce peintre (fin 18e siècle début 20e) était adepte du yoga et avait une soif d’absolu. Parti seul dans le désert de Gobi et revenu, on le prenait pour un « dieu » et il tenait un langage prophétique. Etant moi-même adepte du yoga, je suis curieuse de découvrir son œuvre…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Finalement, nous sommes tous déçus car ce musée, pourtant vanté par les guides touristiques, ne présente en grande majorité que des copies des toiles de l’artiste peintre. Les quelques originaux exposés sont sous verre. Le style est assez puéril et les copies rendent les œuvres plus « plates » sans doute que les originaux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous rentrons à la base de loisirs. Pendant qu’Anne-Marie fait une couleur à Isabelle, j’ai le temps de faire un saut jusqu’à la plage pour contempler le lac où plusieurs baroudeurs se baignent, avant l’heure du briefing. Pour l’instant, je n’ai rien manifesté à « ma cacahuète » et n’ai pas reçu de signe d’un potentiel « gorille »…

3 commentaires sur « J 22 à J 24 de Ichim à Novossibirsk »

  1. Enfin sortis du bourbier ….la route semble meilleure…..quelle est la température pour se baigner dans le lac?….
    Le dépaysement est absolu et le sera de plus en plus je pense….
    On vous suit de loin👍😀

    J'aime

  2. Bonjour 09. Le suivi du voyage est parfait une pro de la rédaction, les photos excellentes ont peut faire la différence entre ville et campagne profonde .Bonne contination et aux prochains commentaires. M M pékinois de Bonsecours mais pas cacahuete

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s