J 21 – de Tobolsk à Ichim

Lundi 25 juin

En quittant Tobolsk nous avons aperçu au loin les falaises qui dominent le fleuve Irtych. Puis, nous avons emprunté une route secondaire pour rejoindre la R 402. Alors là, nous avons été bien secoués. Nous étions prévenus depuis le briefing de la veille. L’état de la route s’aggrave.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aussi, nous avons dû plusieurs fois nous arrêter pour laisser passer des chevaux, des moutons en liberté au bord de la route. Cette route de campagne nous permet de nous rendre d’avantage compte des conditions de vie des habitants. Les maisons sont en mauvais état pour la plupart. Pas de jardin coquet, ni même de potager. Dès qu’il y a des intempéries, ils ont les pieds dans la boue…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le premier virage, pas franchement engageant

Mais pas qu’eux ! En arrivant à 1,5 km de notre point d’étape, nous retrouvons à l’entrée d’un chemin boueux, Isabelle et Alain. Arrivés quelques minutes avant nous, ils ont fait marche arrière. Leur véhicule est assez bas et les ornières du chemin ne leur permettent pas de passer. Je laisse le volant à Régis et il avance prudemment jusqu’au virage suivant. Là nous découvrons des ornières dont nous ne mesurons pas la profondeur car remplies d’eau. Marche arrière.

Par la messagerie WhatsApp, nous savons que plusieurs véhicules sont arrivés à destination non sans mal. Puis plusieurs autres équipages arrivent derrière nous et s’engagent dans le chemin. Les organisateurs, appelés, arrivent à notre rencontre. Ils constatent qu’effectivement la situation est délicate. Alain et Isabelle décident de rebrousser chemin et d’aller se garer quelques kilomètres plus loin. Régis et moi choisissons d’en faire autant, aussi pour ne pas les laisser repartir seuls.

A la santé des rescapés !

Nous avons trouvé un parking surveillé près d’une station services à la sortie d’Ichim en direction de Omsk. Sauvés de ce bourbier, Isabelle et Alain nous ont invités à trinquer dans leur véhicule. Puis nous avons dîné tous les quatre au restaurant routier voisin. Pendant la soirée, par WhatsApp, nous avons appris que certains véhicules s’étaient embourbés et qu’il avait fallu les remorquer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s