J 15 à 17 de Kazan à Ekaterinbourg

Mardi 19 juin – Kazan – Ijevsk

Dès 8:00 nous quittons Kazan pour Ijevsk, capitale de l’Oudmourtie, ville d’origine de Monsieur Kalachnikov. Nous passons par Kazan, chemin le plus court et reconnaissons au passage une enseigne française de bricolage, puis le stade que nous avions vu de loin la veille.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le trajet se fait sans encombre et nous prenons une route secondaire plutôt que la voie rapide à partir de Elabouga. Cela nous permet de nous arrêter auprès de la Volga pour notre pause déjeuner. Puis nous reprenons notre route et traversons une multitude de villages avec des isbas traditionnelles en bois naturel ou colorées.

Nous ne retrouvons la voie rapide qu’une trentaine de kilomètres avant l’étape du soir, juste au moment où deux équipages du PPI passent devant nous. Nous continuons ensemble le parcours jusqu’à la « montagne » que l’on voit de loin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Arrivés sur place, et après avoir étendu ma lessive, je pars faire une marche jusqu’au sommet de la montagne avec Emmanuelle et Thierry, d’où nous découvrons la ville d’Ijevsk.

Mercredi 20 juin – Ijevsk – Perm

J’ai conduit ce matin dès le départ de la station de ski et jusqu’à notre pause déjeuner. La route est plus sinueuse que les jours précédant car nous arrivons dans les contreforts de l’Oural. Cependant, l’altitude n’est pas élevée car l’Oural est une très vieille chaîne de montagnes usées.

Nous avons pris notre repas de midi dans un « routier ». Heureusement, c’était un genre de self-service car la barrière de la langue est bien haute. Les russes ne parlent ni le français ni l’anglais… et notre début d’initiation à l’alphabet cyrillique est largement insuffisant. Mais les serveuses étaient charmantes et patientes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Régis a repris le volant après déjeuner. Dans les bouchons à l’approche de notre étape, je remarque que des voitures roulent encore avec des pneus à clous. Cela pourrait expliquer en partie l’état des routes… nous arrivons « en Perm » dans l’après-midi nous une pluie d’orage. Et nous avançons encore nos montres d’une heure. Déjà 3 heures de décalage avec la France.

Perm est située sur les deux rives de la Kama. Elle est tristement célèbre pour avoir abrité le dernier Goulag, fermé par Gorbatchev en 1988.

Jeudi 21 juin – Perm – Ekaterinbourg

A 8:15, nous quittons le parking de l’hôtel Oural où nous étions garés pour la nuit et prenons la route vers Ekaterinbourg. Bien sûr, nous tombons dans les bouchons et les travaux… avant que la voie ne se libère sur l’autoroute pendant quelques kilomètres.

La route dans l’ensemble se déroule à une bonne moyenne. Cela nous permet de faire un détour par Pervouralsk pour symboliser notre passage de l’Europe à l’Asie. Plusieurs équipages de baroudeurs sont déjà sur place. Nous faisons quelques photos au pied de la stèle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avant de rejoindre notre point d’étape du soir, nous visitons l’extérieur du Musée militaire de Verkhyaya Pyshma. Nous y retrouvons les mêmes baroudeurs qu’à l’étape précédente. De très nombreux modèles de chars, avions, hélicoptères, trains… sont exposés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis en nous dirigeant vers le centre-ville d’Ekaterinbourg, nous nous retrouvons dans les bouchons…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s